Audit

de site Internet

Comment optimiser mon site pour une meilleure visibilité ?

Plaire à Google, c'est bien ! Plaire aussi aux internautes, c'est mieux !

Comment se faire "bien voir" par les internautes et par les moteurs de recherche et surtout Google ?


Pour améliorer la visibilité d'un site internet, on pense en priorité à optimiser le référencement naturel ou SEO (Search Engine Optimization), l'objectif étant de favoriser l'apparition de votre site dans les premiers résultats lors des requêtes des internautes.

C'est indispensable et pour cela, il y a de nombreux outils d'analyse qu'il faut maîtriser.

Mais l'analyse SEO n'est pas l'alpha et l'oméga pour qu'un site Internet soit attrayant et efficace.

Il ne suffit pas de se comporter en robot pour plaire aux robots !

Le confort de lecture, la qualité de la mise en page et de la rédaction, la pertinence des contenus, sont tout aussi essentiels pour une bonne "expérience utilisateur" et donc inciter les internautes à rester sur votre site.

Chez Empreinte Pro, nous proposons une approche qui va au-delà de l'analyse purement technique.

Comment se déroule un audit de site chez Empreinte Pro ?

Étape 1 : analyse de la ligne éditoriale

Un site pour quoi faire ?

Quel est son objectif ?

À qui s’adresse-t-il ?

Ces missions sont-elles bien remplies ?

Ce sont les premières questions à se poser au début d’un audit.

Étape 2 : lecture du contenu du site

Avant de se lancer dans une analyse technique, on se met dans la peau du visiteur.

Ça passe par une lecture attentive du contenu.

Est-ce que je comprends tout de suite ce que le site a à me “vendre”, même si ce n’est pas un site marchand ?

Le temps de lecture sur Internet n'est pas celui de la lecture sur papier. Votre site doit être "lisible" en quelques secondes et susciter la curiosité pour donner envie de s'y attarder et éviter un taux de rebond trop important. L'objectif est de répondre à la requête de l'internaute venu chercher une information précise sur votre entreprise ou sur vos produits et services.

Est-il bien rédigé ?

Un texte truffé de fautes d'orthographe ou de syntaxe nuit au confort de lecture et à votre crédibilité.

La structure facilite-t-elle la lecture ?

La hiérarchie des titres, sous-titres, paragraphes, légendes est autant utile aux internautes qu'au moteurs de recherche.

Le menu est-il facilement accessible sur tous supports ?

Les illustrations sont-elles pertinentes et en adéquation avec le texte ?

Étape 3 : contrôle de la conformité du site

Mentions légales, comme son nom l’indique c’est OBLIGATOIRE (Loi nº2004-575 du 21 juin 2004)

L’article 6, III de la loi du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique impose aux éditeurs de sites, vitrines ou marchands, de communiquer aux internautes leurs mentions légales (raison sociale, siège social, numéro de téléphone, RCS, capital social, directeur de publication, identification de l’hébergeur).

L’absence de mentions légale est sanctionnée en elle-même de peines pénales, pouvant aller jusqu’à 1 an d’emprisonnement et de 75.000 euros d’amende, multiplié par cinq pour les personnes morales.

Au-delà des sanctions pénales, les juges n’ont de cesse de condamner sur divers fondements civils, les éditeurs n'affichant pas leurs mentions légales au regard du préjudice pouvant en découler.

Sécurité : la connexion du site est-elle sécurisée ? (HTTPS + cadenas)

Les problèmes techniques les plus graves sur un site sont souvent liés à son statut HTTP. Le HTTPS sécurise les échanges de données et rassure les internautes. En effet, un site en HTTP affichera la mention "site non sécurisé" dans la barre de recherche, juste avant l'URL du site.

mention-site-non-securise
audit-securite-conformite-hacker-antispam

Avez-vous pensé à protéger votre site contre les cyberattaques ?

Le protocole HTTPS ne protège pas votre site contre les attaques de robots malveillants.

Dès qu'un site attire plus de trafic, il peut être la proie de spam ou de tentatives d'intrusion.

L'installation d'un plug-in anti-spam est indispensable.

Il en va aussi de la réputation de votre entreprise.

Conformité RGPD, politique de confidentialité des données :

Dès lors que votre site comporte un formulaire de contact, vous devez avertir l’internaute de l’utilisation de ses données personnelles. Vous devez, en outre, préciser dans les mentions légales une adresse mail de contact pour que les personnes puissent exercer leurs droits. Plus d'infos sur le site de la CNIL

Étape 4 : analyse SEO

À cette étape, nous allons nous intéresser à la partie purement technique. 

On va notamment vérifier la structure hiérarchique du site (balises H1, H2, H3…H6) sur toutes les pages ; le positionnement des mots-clés dans ces balises et dans l’ensemble de la page, leur quantité, leur mise en valeur (mots en gras).

Il est important de comprendre que les moteurs de recherche analysent le contenu textuel de vos pages, il est donc nécessaire de fournir des contenus éditoriaux denses et pertinents.

La bonne longueur est celle qui permet de donner toute l’information que l’internaute recherche. Selon le sujet, la longueur peut varier de 200 mots pour une fiche produit par exemple, à 3000 mots et plus pour une description qui demande un développement plus complet.

Même si “une bonne image vaut mille mots”, ce n’est pas vrai pour les robots des moteurs de recherche, par conséquent, en plus d’un contenu généreux et pertinent, les illustrations devront également être décrites dans des balises ALT.

Les robots ne “voient” pas les images, il faut donc les leur décrire en suivant quelques règles : mots-clés séparés par des tirets [ – ] et non des underscores [ _ ], sans signes diacritiques (accents, cédilles, trémas).

Pour être “bien vu” on soignera aussi les balises “méta description”, même si le contenu de ces balises n’est pas primordial pour le positionnement de vos pages par les algorithmes de pertinence, il n’en reste pas moins utile pour les internautes. En effet, les “méta descriptions” correspondent au “snippet” (petite zone de texte limitée à 320 caractères) qui apparaît sous le titre de votre page dans les résultats de recherche. 

L’analyse sera complétée par un contrôle de la vitesse d’affichage du site, l’ergonomie, la navigabilité, la responsivité (adaptabilité sur les différents supports : ordinateur, tablette, mobile…), les liens internes et externes, les redirections ou liens cassés, les boutons d’appel à l’action (CTA).

Étape 5 : audit social

L'audit pourra être complété par un audit social. C'est-à-dire une analyse de votre présence sur les réseaux sociaux : Facebook, Linkedin, Twitter, Instagram… et les interactions avec votre site.